Quelles solutions face à la pénurie de métaux qui s’annonce ?

Selon une étude du CCR (Centre commun de recherche), le laboratoire de recherche scientifique et technique de l’Union européenne, la Russie fournit à l’Europe 6% des matières premières critiques nécessaires à cinq technologies vitales : batteries lithium-ion, piles à combustibles, robotique, drones et impression 3D. Que se passerait-il, si en cas de guerre, Moscou stoppait toute exportation vers l’Europe ? … J’ai publié ce matin dans la page Prospective du quotidien Les Échos une enquête sur les solutions (techniques d’exploration plus efficaces, recyclage, fabrication sans métaux…) envisagées pour répondre à la pénurie de métaux qui s’annonce : beaucoup de métaux vont en effet voir leur consommation exploser, et ce partout dans le monde, en raison de la transition écologique vers une économie décarbonée. « Pour pouvoir stocker l’énergie d’une seule voiture électrique, il faut traiter cinq tonnes de minerai de nickel et plus de 100 000 litres de saumure de lithium », m’a, par exemple, rappelé Philippe Gundermann, directeur de la stratégie et de l’innovation du groupe minier et métallurgique français Eramet.

Retrouvez l’intégralité de mon article en suivant ce lien : https://bit.ly/penuriemetaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.