La technologie au chevet des abeilles

Le Csiro, l'organisme gouvernemental australien pour la recherche scientifique, a fait attacher, début 2014, des puces RFID sur le dos de 5 000 abeilles - Photo Csiro
Le Csiro, l’organisme gouvernemental australien pour la recherche scientifique, a fait attacher, début 2014, des puces RFID sur le dos de 5 000 abeilles – Photo Csiro

J’ai publié ce matin dans le quotidien Les Echos une enquête sur les nouvelles technologies utilisées pour mieux comprendre les causes du déclin des abeilles et faciliter le travail des apiculteurs.

Depuis plusieurs décennies, en France et en Europe, et plus récemment aux Etats-Unis, on assiste à une inquiétante augmentation de la mortalité des abeilles. A terme, une centaine de millions de ruches d’élevage sont menacées dans le monde, soit quelque 4 000 milliards d’abeilles.

En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/idees-debats/sciences-prospective/0204122859076-la-technologie-au-chevet-des-abeilles-1089428.php?7wKs5rovstkegtAV.99

Cet article comporte également un encadré :

Pourquoi les abeilles adorent la ville

Une réflexion sur « La technologie au chevet des abeilles »

  1. Petite participation à votre article: plasticienne j’ai réalisé une série sur la mortalité des abeilles par la pollution des substances chimiques et les pesticides utilisés dans l’agriculture. Cette série sera présentée au Muséum de Genève lors de l’exposition « Tout contre la Terre » en 2021-2022. A découvrir : https://1011-art.blogspot.com/p/vous-etes-ici.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.