Archives de catégorie : Robots

Intelligence Artificielle et Robotique dans l’Industrie : impact sur l’emploi, la formation et le contrôle des salariés

 


Retrouvez sur https://www.youtube.com/watch?v=JkAxxPXX8ZA la table ronde que j’ai animée hier soir, lundi 25 septembre 2017, et qui était consacrée à l’impact de l’«Intelligence Artificielle  et de la Robotique » dans l’industrie.

Avec :
Nathalie Nevejans, maître de conférence en droit à l’Université, directrice de Robotics Legal Consulting, membre du comité éthique du CNRS et de l’institut pour l’Etude des relations Homme-Robots ;
• Patrick Albert, président du HUB France IA ;
• Philippe Brun, Corporate Vice President ressources Humaines et Développement Durable de STMicroelectronics ;
Jean-Claude Heudin, professeur et chercheur en Intelligence artificielle, auteur de plusieurs ouvrages sur l’IA et les robots, dont « Comprendre le Deep Learning » et « Intelligence Artificielle : manuel de survie »

 

 

 

 

L’Intelligence Artificielle, qu’est-ce que c’est ?

Voici le petit mot introductif que j’ai fait vendredi dernier, 20 janvier 2017, à Agoranov, un incubateur parisien, où avait lieu, en présence d’Axelle Lemaire, secrétaire d’État chargée du Numérique et de l’Innovation, et de Thierry Mandon, secrétaire d’État chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le lancement de #FranceIA, la stratégie nationale en intelligence artificielle.

Cette vidéo est extraite de : http://www.economie.gouv.fr/strategie-intelligence-artificielle-France-IA :

J’ai publié ce matin dans Les Echos une enquête sur « Les défis de la collaboration homme-robot »

Un robot assemblé par Akéoplus, une entreprise de Château-Gaillard (01), pour contrôler une armoire électrique destinée à un avion de ligne. Les 1 500 contrôles nécessaires demandent une heure de travail à un opérateur qui doit en plus en assurer le reporting. Trois à quatre jours suffisent pour apprendre à un robot à effectuer les mêmes contrôles en 15 minutes tout en enregistrant (y compris à l’aide de photos) tout ce qu’il fait.
Un robot assemblé par Akéoplus, une entreprise de Château-Gaillard (01), pour contrôler une armoire électrique destinée à un avion de ligne. Les 1 500 contrôles nécessaires demandent une heure de travail à un opérateur qui doit en plus en assurer le reporting. Trois à quatre jours suffisent pour apprendre à un robot à effectuer les mêmes contrôles en 15 minutes tout en enregistrant (y compris à l’aide de photos) tout ce qu’il fait.

Aujourd’hui, les opérateurs pilotent des robots à distance. Demain, ils encadreront des robots collaboratifs. Il est déjà possible d’apprendre des gestes à un robot en le prenant par le bras, bardé de capteurs et de touches sur lesquelles il suffit de cliquer pour enregistrer une séquence. Mais les prochaines générations seront capables d’apprendre en dialoguant avec les humains. Comment gérer cette nouvelle forme de relations professionnelles ?

Retrouvez l’article que j’ai publié dans le numéro des Echos daté du 17 mai 2016 en cliquant ici : http://www.lesechos.fr/idees-debats/sciences-prospective/021925974973-les-defis-de-la-collaboration-homme-robot-1222221.php?Jfkmu3IsViCFL3AQ.99

Cet article comporte également un encadré : Un phénomène irréductible ? http://www.lesechos.fr/journal20160517/lec1_idees_et_debats/021926065349-un-phenomene-irreductible-1222284.php

Les robots face au défi de l’empathie

Auteur : Kai Schreiber Certains droits réservés https://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0/
Auteur : Kai Schreiber Certains droits réservés https://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0/

J’ai publié mardi 8 septembre 2015, un article dans le quotidien Les Echos consacré à l’« empathie artificielle » dont les industriels et les scientifiques cherchent à doter nos futurs robots-compagnons. Cela ne risque-t-il pas de fausser nos relations avec les robots et, par ricochet, avec les autres humains ? Au sein de la communauté scientifique, un débat est déjà en train de s’instaurer sur cette « empathie artificielle ». « Un des risques est que certains humains développent une empathie trop grande à l’égard de ces robots « sensibles », qu’ils se mettent en danger pour protéger ces machines ou qu’ils se laissent manipuler par elles », estime Serge Tisseron, psychiatre et psychanalyste, qui vient de publier « Le jour où mon robot m’aimera » (Albin Michel).

En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/idees-debats/sciences-prospective/021304845082-les-robots-face-au-defi-de-lempathie-1153265.php?32IeRYSLGLbHhVEP.99

Cet article comportait également un encadré sur les données que les robots-compagnons pourraient nous soutirer à notre insu : Futurs compagnons ou nouveaux espions ?http://www.lesechos.fr/journal20150908/lec1_idees_et_debats/021304845538-futurs-compagnons-ou-nouveaux-espions-1153235.php

Le robot industriel de demain sera-t-il capable d’apprendre tout seul ?

Kawasaki FS-03N industrial robot. Photo by Harriv

J’ai publié ce matin dans le quotidien Les Echos une enquête sur l’avenir des robots industriels. En juillet dernier, le taïwanais Foxconn, un des principaux sous-traitants d’Apple, de Nokia et de Sony, avait annoncé son intention de faire assister ses 1,2 million de salariés (dont 1 million en Chine) par 1 million de robots. Est-ce vraiment possible ?

Pour lire cet article, cliquez ici :

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/innovation-competences/technologies/0201754100672-les-robots-industriels-ont-encore-tout-a-apprendre-265456.php

Cet article comprend également un encadré sur le scénario de science-fiction sur lequel travaillent des équipes de recherche financées par la Commission européenne, comme RosettaRoboearth ou Gert-Project : des robots connectés entre eux pour progresser sans les humains

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/innovation-competences/technologies/0201754100752-des-robots-en-reseau-pour-progresser-sans-les-humains-265399.php

Le robot industriel de demain sera-t-il capable d'apprendre tout seul ?

Kawasaki FS-03N industrial robot. Photo by Harriv

J’ai publié ce matin dans le quotidien Les Echos une enquête sur l’avenir des robots industriels. En juillet dernier, le taïwanais Foxconn, un des principaux sous-traitants d’Apple, de Nokia et de Sony, avait annoncé son intention de faire assister ses 1,2 million de salariés (dont 1 million en Chine) par 1 million de robots. Est-ce vraiment possible ?

Pour lire cet article, cliquez ici :

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/innovation-competences/technologies/0201754100672-les-robots-industriels-ont-encore-tout-a-apprendre-265456.php

Cet article comprend également un encadré sur le scénario de science-fiction sur lequel travaillent des équipes de recherche financées par la Commission européenne, comme RosettaRoboearth ou Gert-Project : des robots connectés entre eux pour progresser sans les humains

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/innovation-competences/technologies/0201754100752-des-robots-en-reseau-pour-progresser-sans-les-humains-265399.php