Jeudi 19 octobre 2017, à Longevilles-Mont-d’Or (25370), pour parler de « Nos enfants et les nouvelles technologies : comment les aider à en faire bon usage »

Le jeudi 19 octobre 2017, je serai à Longevilles-Mont-d’Or (25370), de 20H à 22H30 environ, pour intervenir devant des parents, sur le thème « Nos enfants et les nouvelles technologies : comment les aider à en faire bon usage » :

• temps passé devant les écrans par les adultes et les enfants,

• les pièges et dangers à éviter,

• comment tirer le meilleur profit de ces outils,

• impact des écrans sur la créativité, l’esprit critique et le libre arbitre des enfants,

•  conseils pratiques permettant aux parents de mieux encadrer et faire fructifier l’activité de leurs enfants sur les écran…

À l’invitation de l’association Les P’tits Brigands, membre de Familles Rurales

20H
salle des fêtes, 25370 Longevilles-Mont-d’Or

À Niort (79) le mardi 6 février 2018 pour parler des « Écrans, une « addiction » ? »

Je serai à Niort (79), le mardi 6 février 2018, pour parler des « Écrans, une « addiction » ? », à l’invitation d’une association familiale.

Selon plusieurs psychiatres, certains jeux vidéo en ligne (les MMOG – Massively Multiplayer Online Games ; les jeux en ligne massivement multijoueur) peuvent entraîner une forme de dépendance lorsqu’ils sont pratiqués à certains moments charnières de la vie ou lorsque le joueur traverse une épreuve personnelle : adolescence, entrée à l’université, premier emploi, vie en couple, chômage, divorce…

Les autres utilisations des écrans numériques ne semblent pas entraîner de dépendance au sens psychiatrique mais sont extrêmement chronophages. D’autant que les entreprises qui sont à l’origine des réseaux sociaux et autres applications que nous utilisons sur nos tablettes ou nos smartphones font tout pour que nous y passions le maximum de temps : leur modèle économique est basé sur la distraction, la “captation” de l’attention : plus ces applications nous envoient de notifications (les petites alertes qui apparaissent sur les smartphones même lorsque ceux-ci sont en veille), plus nous allons prendre notre téléphone en main, passer du temps sur ces réseaux sociaux qui vont en profiter pour nous afficher de la publicité et gagner ainsi de l’argent. Autrement dit, ces applications sont conçues dès le départ pour nous “accrocher” et réduire ainsi un peu notre liberté.

20H30

À Ouarville (28) le mardi 14 novembre 2017pour parler d’« Internet, jeux vidéo, réseaux sociaux, smartphones… sources d' »addiction » pour nos enfants ? »

Je serai à Ouarville (28), le mardi 14 novembre 2017, en début de soirée pour parler d’« Internet, jeux vidéo, réseaux sociaux, smartphones… sources d' »addiction » pour nos enfants ? », à l’invitation d’une association familiale.

Selon plusieurs psychiatres, certains jeux vidéo en ligne (les MMOG – Massively Multiplayer Online Games ; les jeux en ligne massivement multijoueur) peuvent entraîner une forme de dépendance lorsqu’ils sont pratiqués à certains moments charnières de la vie ou lorsque le joueur traverse une épreuve personnelle : adolescence, entrée à l’université, premier emploi, vie en couple, chômage, divorce…

Les autres utilisations des écrans ne semblent pas entraîner de dépendance au sens psychiatrique mais sont extrêmement chronophages. D’autant que les entreprises qui sont à l’origine des réseaux sociaux et autres applications que nous utilisons sur nos tablettes ou nos smartphones font tout pour que nous y passions le maximum de temps : leur modèle économique est basé sur la distraction, la “captation” de l’attention : plus ces applications nous envoient de notifications (les petites alertes qui apparaissent sur les smartphones même lorsque ceux-ci sont en veille), plus nous allons prendre notre téléphone en main, passer du temps sur ces réseaux sociaux qui vont en profiter pour nous afficher de la publicité et gagner ainsi de l’argent. Autrement dit, ces applications sont conçues dès le départ pour nous “accrocher” et réduire ainsi un peu notre liberté.