Comment effacer nos traces sur Internet ?

Volontairement ou pas, nous laissons sur Internet des informations révélatrices de notre vie privée. Afin d’éviter les abus, certains responsables politiques et scientifiques militent pour un droit à l’oubli numérique.

Avec 300 millions d’utilisateurs à travers le monde qui s’échangent chaque jour 285 millions de messages, de photos ou de vidéos, Facebook constitue un mini-Internet à lui tout seul. Or, depuis quelques mois, les problèmes de respect de la vie privée s’y multiplient. Aux Etats-Unis, deux étudiants du MIT (Massachusetts Institute of Technology), près de Boston, auraient réussi à prédire les orientations sexuelles d’un millier de jeunes hommes, rien qu’en consultant leurs réseaux d’ami(e)s sur Facebook. Plus au sud, à Dallas, un professeur de l’université du Texas a analysé les profils Facebook de 167.000 personnes pour déterminer leurs opinions politiques…

Jacques Henno

Pour lire la suite de cet article paru hier dans le quotidien Les Echos, cliquez ici

A lire également, sur le même sujet :

Quand Microsoft veut aider à cacher les identités sur le Web

La technologie U-Prove, rachetée par l’éditeur, permet de ne pas laisser de traces lors d’une transaction électronique.

Dans quelques semaines, ce message s’autodétruira !

Des chercheurs américains veulent mettre au point des systèmes de courriers électroniques dont on pourra programmer la disparition.

L’Inria souhaite redonner aux internautes le contrôle de leurs données

Une nouvelle architecture du Web permettrait de garder sur son ordinateur toutes les informations que l’on publie sur le réseau.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.