Départ de Bill Gates [2] Les débuts de la saga Microsoft : du Basic au Net

1975 : Premier programme
Une firme texane, Mits, commercialise le premier ordinateur grand public (la machine est vendue en kit). Bill Gates et Paul Allen lui vendent Microsoft Basic un langage de programmation dérivé du Basic (“ Beginner’s All-purpose Symbolic Instruction Code ”, Langage multi-usage pour débutant). Forts de ce succès, ils quittent Harvard pour se consacrer à un nouveau business auquel personne ne croit encore : les logiciels de micro-informatique.

1977 : Création de la société Microsoft
L’association entre Paul Allen et Bill Gates devient officielle. Les deux jeunes gens fondent la firme Micro-soft, (avec un trait d’union) au Nouveau-Mexique, près du siège social de Mits. Ils commercialisent leur Basic auprès d’autres fabricants d’ordinateurs, notamment Commodore (disparu depuis). L’entreprise emploie 9 salariés et réalise 2,3 millions de francs de chiffre d’affaires.

1979 : Implantation à Seattle
Bill et Paul déménagent près de Seattle, ville dont ils sont tous deux originaires, sur la côte ouest des Etats-Unis. Là, ils font figure de pionniers. Microsoft est le premier éditeur de logiciels de la région : la plupart des entreprises informatiques américaines sont installées plus au sud, dans la Silicon Valley.

1981 : Le contrat du siècle
IBM cherche un système d’exploitation pour son premier micro-ordinateur, le 5150 PC (“ Personal Computer ”, ordinateur personnel). Bill Gates lui vend le MS-DOS (Microsoft Disk Operating System), dérivé d’un logiciel qu’il vient de racheter. IBM commet l’erreur de pas exiger d’exclusivité. Du coup, Bill Gates est libre de vendre son produit à d’autres entreprises. Cette négligence va faire la fortune de Microsoft. Le PC et MS-Dos deviennent très rapidement les standards de la micro-informatique. Mais si les concurrents peuvent librement copier la machine d’IBM, ils doivent payer le MS-DOS.

1983 : Premier logiciel grand public
Première version de Word, le traitement de texte de Microsoft. Le produit, plus puissant et performant que ses concurrents, fait un malheur. Il deviendra vite la norme du marché.

1984 : Débuts sur Macintosh
Apple lance le Macintosh, un micro-ordinateur révolutionnaire, grâce à son interface graphique : pour démarrer une application il suffit, à l’aide d’une souris, de cliquer sur une image, affichée à l’écran. Depuis, on n’a pas fait mieux. Microsoft est choisi pour développer les premiers logiciels du Mac. Pendant longtemps, c’est sur ce marché que la firme de Redmond enregistrera ses plus fortes marges.

1985 : Première version de Windows
Microsoft lance Windows, une version améliorée de MS-DOS. 110 000 heures de travail ont été nécessaires pour la réaliser. Signe particulier : elle offre une interface graphique, inspirée de celle du Mac. Mais Windows demeura moins conviviale et moins fiable que son concurrent jusqu’en 1990. Toujours en 1985, commercialisation d’Excel, le premier tableur de Microsoft, plus rapide que son concurrent, Lotus 1-2-3.

1986 : Introduction en Bourse
Onze ans après sa création, Microsoft entre au Nasdaq, la bourse des valeurs high-tech américaines. A 31 ans, Bill Gates est le plus jeune milliardaire du monde.

1988 : Numéro un de l’industrie
Microsoft devient le premier éditeur de logiciels au monde devant son concurrent Lotus. Elle réalise 590 millions de dollars de chiffre d’affaires (3,5 milliards de francs) et emploie 2 700 personnes.

1990 : Premier milliard de dollar
Au cours de l’exercice fiscal 1990, les ventes dépassent le milliard de dollars (six milliards de francs). La même année, Microsoft lance une version améliorée de Windows, Windows 3.0. La campagne publicitaire s’étale sur 6 mois et coûte plus de 10 millions de dollars. 100 000 produits sont vendus en deux semaines.

1993 : Lancement de l’encyclopédie Encarta
Microsoft invente l’encyclopédie multimédia. Encarta associe, sur un CD-Rom, texte, images, sons, graphiques et animations. Elle comprend également un atlas interactif. Les deux produits deviennent vite des best-sellers. Toujours en 1993, Microsoft entre sur le marché de l’entreprise, grâce à Windows NT, un système d’exploitation pour les ordinateurs en réseau. Début également des ennuis avec la justice. La firme est accusée d’empêcher ses clients d’acheter les produits de ses concurrents.

1995 : Le tournant Internet
Lancement en grande pompe de Windows 95. En quatre jours, plus d’un million d’exemplaires sont vendus aux Etats-Unis. Grâce à cette nouvelle version, Microsoft damne définitivement le pion à Apple qui ne détient plus que 5% du marché des micro-ordinateurs. A la fin de l’année, Bill Gates décide d’axer toute la stratégie de son entreprise autour d’Internet. Première application : le navigateur Internet Explorer 2.0 est mis gratuitement à la disposition des internautes. Netscape, le leader de ce marché avec Navigator, sera obligé de faire de même, ce qui le mettra en quasi-faillite.

1997 : Intérêt pour la télé interactive
Microsoft rachète la firme Web TV qui développe des solutions d’accès à Internet via la télévision. Bill Gates est persuadé qu’un jour l’ordinateur et la télé ne feront plus qu’un. “Bientôt, pendant que nous regarderons notre feuilleton préféré, nous pourrons cliquer sur les robes des actrices pour connaître leurs prix et les magasins qui les distribuent ”, prédisaient-ils dès 1993.

1998 : Début du procès anti-trust
Le gouvernement américain et vingt états fédéraux portent plainte contre l’entreprise. Le procès pour abus de position dominante s’ouvre en octobre.

2000 : L’année de tous les dangers
Bill Gates quitte la présidence de Microsoft. Il devient “ architecte en chef des logiciels” et cède les commandes à son numéro deux, Steve Ballmer. En juin, l’entreprise est reconnue coupable d’abus de position dominante. La justice américaine demande sa scission en deux identités : la première se consacrera au système d’exploitation Windows, la seconde prenant en charge les autres logiciels. Microsoft fait appel. Fin juin, Bill Gates annonce Microsoft.net, un projet révolutionnaire mais risqué : faire des logiciels maison le cœur de l’Internet de demain.
Le projet a fait long feu…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *