Faire évaluer les politiques environnementale et sociale de ses sous-traitants devient plus facile

Comment savoir si le sous-traitant de Canton, en Chine, à qui l’on souhaite confier la fabrication d’un navigateur GPS ou d’un hélicoptère radio-commandé pour enfants est « écologiquement et socialement responsable », c’est-à-dire qu’il n’emploie pas d’enfant, ne consomme pas trop d’eau, n’émet pas trop de C02, etc. ? La question se pose avec de plus en plus d’acuité : les ONG (Organisations Non-Gouvernementales ) et la justice sont en effet de plus en plus promptes à dénoncer et condamner les entreprises qui ferment les yeux sur les pratiques douteuses de leurs fournisseurs. La réponse classique – envoyer un consultant pour réaliser un audit fournisseur – revient à plusieurs milliers d’euros. Les nouvelles technologies rendent possibles des solutions beaucoup moins coûteuses. Voir l’article que j’ai rédigé à ce sujet et que Vnunet.fr a publié hier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.