Nouveau coup de force américain sur le transfert des données des passagers.

Dans « Tous fichés », je relate comment les données des passagers des compagnies aériennes (les PNR – Passenger Name Records- en jargon technique) sont au cœur de la stratégie américaine de fichage systématique des étrangers. En 2002, les Etats-Unis avaient menacé d’interdire aux compagnies européennes d’atterrir sur leurs territoires si elles ne communiquaient pas les informations qu’elles possèdent sur leurs clients et qui peuvent permettre aux douanes américaines d’identifier des terroristes. Un accord avait finalement été trouvé en 2004 entre l’administration Bush et la Commission européenne. Il fut finalement annulé par la Cour européenne de justice. Washington et Bruxelles ont dû entamer de nouvelles négociations. Un accord temporaire, valable jusqu’en juillet 2007, a été signé le 6 octobre. Les Etats-Unis ont profité de ces pourparlers pour officialiser ce que je soupçonnais dans Tous Fichés : les PNR sont transmis non seulement aux Douanes, mais aussi à des agences de renseignements américaines, qui peuvent ainsi s’en servir pour élaborer des fiches sur chacun d’entre nous. Au total, les PNR comprennent une soixantaine d’entrées. On y trouve l’agence auprès de laquelle la réservation a été effectuée, l’itinéraire du voyage, le descriptif des vols concernés (numéro des vols successifs, date, heures, classe économique, business, etc.), le groupe de personnes pour lesquelles une même réservation est faite, le contact à terre du passager (numéro de téléphone au domicile, au bureau), les tarifs accordés, l’état et les modalités du paiement (références de la carte bancaire…), les réservations d’hôtels ou de voitures à l’arrivée, ainsi que les prestations à bord liées aux préférences alimentaires des passagers (repas standard, végétarien, asiatique, cascher, etc.), sans oublier les problèmes de santé (diabétique, aveugle, sourd, personne nécessitant un fauteuil roulant, assistance médicale, etc.).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.