Intervention demain à Bois-Colombes (92) devant les médiateurs éducatifs des Hauts-de-Seine

J’interviendrai demain matin à Bois-Colombes (92) dans le cadre du module « Educations et Préventions liées aux Technologies de l’Information et de la Communication », proposé par le Conseil Général des Hauts-de-Seine à ses médiateurs éducatifs* durant leur séminaire de formation de février 2010.
Contenu de mon intervention : l’aide à la parentalité que l’on peut apporter concernant les média et les TIC ; les solutions techniques et leurs limites, les solutions de bon sens qui sont efficientes ; la relation parents/enfants vis-à-vis des média et de la consommation de ces médias ; impact des images violentes ou pornographiques chez les enfants.
Questions /réponses avec les médiateurs.
*«Le conseil général des Hauts-de-Seine emploie 102 « médiateurs éducatifs » dans 63 collèges. Leur rôle principal, en cours de récréation ou dans leur bureau, est de prévenir les incivilités, les violences à l’école et les conduites à risque.
Cela passe par :
•le rappel du respect de la règle. En s’appliquant à faire prendre conscience de ses fondements et de sa nécessité, ils favorisent l’émergence de comportements responsables.
• la mise en place de projets. En liaison avec les différents acteurs du collège, les médiateurs éducatifs peuvent mettre en place des projets tournés vers l’aide humanitaire, des projets de citoyenneté ou traitant de préoccupations particulières rencontrées par les élèves.
• une aide pour une meilleure réussite scolaire. Les médiateurs oeuvrent pour une meilleure réussite scolaire des élèves en lien avec les enseignants et les professeurs principaux.
• la protection de l’enfance. Au-delà de leur rôle dans la lutte contre les violences en milieu scolaire, les médiateurs éducatifs détectent certaines situations relevant de la protection de l’enfance et constituent un relais institutionnel auprès de l’assistante sociale scolaire ou de la médecine scolaire.
Avec une moyenne d’âge de 28 ans, ces médiateurs sont expérimentés avec une formation bac+3 minimum et des engagements associatifs forts.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *