Le casse-tête de la numérisation du patrimoine


Comment numériser en masse livres ou tableaux, sans recourir à Google ? Plusieurs entreprises tentent de relever cette gageure.


Le 14 décembre dernier, le président de la République Nicolas Sarkozy a annoncé que, dans le cadre du grand emprunt, 750 millions d’euros seraient consacrés à la numérisation du patrimoine culturel (livres, mais aussi oeuvres d’art et vidéos), dont, peut-être, 140 millions à la numérisation de l’écrit. Tous les spécialistes du secteur se sont félicités de cette décision. « Numériser, c’est préserver, c’est ouvrir de nouvelles possibilités de recherche, de comparaison… », a résumé Daniel Renoult, doyen de l’Inspection générale des bibliothèques, lors du colloque organisé sur ce thème le 8 janvier par la BNF (Bibliothèque nationale de France).

Surtout, pour certains experts, cet effort national va permettre de se passer des services de Google…


Lire la suite sur : http://www.lesechos.fr/info/comm/020327579127-le-casse-tete-de-la-numerisation-du-patrimoine.htm


(enquête de Jacques Henno parue dans Les Echos le 28 janvier 2010)

Photo : Arkhenum, i2S

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.